Analyse d'irradiation

Le soleil est l'un des paramètres de conception les plus importants dans la construction de bâtiments et, selon la position ou la perception, le soleil est "bienvenu" ou non. Une pesée nette des différents intérêts est particulièrement nécessaire dans les premières phases du projet.

Si l'on considère le soleil comme un fournisseur d'énergie, il sert à réduire la demande de chaleur dans les bâtiments et à produire de l'électricité et de la chaleur. Surtout dans le contexte de l'urbanisme, cela devient très intéressant avec les exigences croissantes en matière d'efficacité énergétique et de l'obligation déjà faite dans certains cantons d'alimenter les nouveaux bâtiments avec leur propre électricité.

Dans certaines circonstances, le soleil est également considéré comme une source potentielle d'interférence - dans ce cas, on parle généralement de surchauffe et d'éblouissement ou encore de réflexions défavorables, causées par des réflexions sur des bâtiments voisins.

Pour les estimations préliminaires, en fonction de la situation et des besoins, des méthodes de raytracing incluant des données météorologiques ou des calculs simplifiés sont utilisés ponctuellement - par exemple pour la pré-évaluation d'un auto-obscurcissement... l'échelle d'observation est arbitraire. Dans l'évaluation de zones entières en particulier, il ne s'agit pas seulement de "chiffres", mais aussi d'avoir une vue d'ensemble et une meilleure compréhension de la manière dont l'environnement affecte un bâtiment et vice versa.

 

articles similaires