Frédéric
Haldi
Fabrice
Monier

Voies d'évacuation et de sauvetage

Est considéré comme voie d'évacuation le chemin le plus court qui peut être emprunté, depuis n'importe quel endroit du bâtiment ou de l'ouvrage, pour rejoindre un lieu sûr à l'air libre ou dans le bâtiment.

La longueur de la voie d'évacuation est limitée à un maximum de 35 m par unité d'utilisation. S'il est possible de s'échapper dans deux directions d'évacuation différentes, la longueur de la voie d'évacuation peut être prolongée dans une voie d'évacuation horizontale (corridor). La longueur totale de la voie d'évacuation ne doit pas dépasser 50 m. La voie d'évacuation dans la voie d'évacuation verticale n'est pas mesurée à cette fin.

 

En marchant 5 km/h

En courant 10 km/h

20 m

14.4 secondes

7.2 secondes

35 m

25.2 secondes

12.6 secondes

50 m

36.0 secondes

18.0 secondes

Par rapport aux autres thèmes, les voies d’évacuation présentent une densité réglementaire très élevée, avec 17 articles normatifs.

Si les voies d'évacuation et de sauvetage ne sont pas disposées, dimensionnées et réalisées de manière à ce qu'elles puissent toujours être empruntées rapidement et en toute sécurité, il peut y avoir un risque important en cas de sinistre.

Le potentiel d'optimisation…

… réside dans le choix d'une ou plusieurs cages d'escalier. Généralement, une surface allant jusqu'à 900 m2 peut être desservie avec une seule cage d'escalier. Deux voies d'évacuation verticales sont toujours requises pour les locaux recevant plus de 100 personnes.

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous conseillerons volontiers pour des solutions d'évacuation et de sauvetage sur mesure et des optimisations dans le cadre légal, en tenant compte des aspects architecturaux et, surtout, économiques, sur une base individuelle.

articles similaires